De l’uniforme scolaire togolais à celui de militaire américain

Je ne suis qu’un simple togolais d’origine, un de plus parmi des millions à travers le monde, me dira-t-on. C’est absolument vrai. Cependant, je considère que c’est dans le partage que nous apprenons les uns des autres, tout y puisant des expériences enrichissantes ou des idées qui pourraient nous permettre un jour de tracer notre propre route dans la vie. Chaque histoire mérite d’être racontée et j’ai choisi de partager une partie de la mienne avec le blog de l’ambassade américaine au Togo, puisque mon cœur appartient au deux pays.

Un métis culturel

Je suis Lalene Abdou. Je suis né à Agbodrafo dans la préfecture des Lacs à 30 km de Lomé dans le sud extrême du Togo. Mon père lui vient de Dapaong, extrême nord du pays, à 700km de là pour épouser une femme d’Abobo. Je fais mes études primaire et secondaire à Kpémé avant de venir obtenir mon Bac II en chaudronnerie au Lycée technique d’enseignement professionnel d’Adidogomé.

Quelques temps après, j’ai l’occasion de découvrir les États-Unis en 2008 après avoir présenté au consulat américain un dossier bien constitué. Trois années après mon arrivée, je joins la marine de l’Armée Américaine (U.S. Navy) au sein de laquelle je reçois ma formation en médecine militaire avec une concentration en Médecine Préventive. Je fais ma neuvième année au sein de cette institution. Je suis sur l’USS Hershel “Woody” Williams. Je suis sergent. Cela ne semble rien, mais j’adore mon travail. 

Abdou Lalene (droite) avec Maxwell Ocloo, natif du Ghana, soignant un patient lors d’un stage de formation médicale dans le Golfe de Guinée le 25 septembre 2020 à bord de l’USS Hershel “Woody” Williams (U.S. Navy photo by Mass Communication SpecialisT Seaman Connor Foy/Released)

Médecine préventive

Je suis actuellement sur l’un des navires militaires américains, USS Hershel “Woody” Williams. Mon travail journalier consiste à assister le médecin du navire à soigner les malades, prodiguer des conseils sanitaires, assurer que l’eau produite par le navire est propre à la consommation, et que la nourriture servie à l’équipage est de bonne qualité.

Mon premier devoir est d’assurer la santé de mes compatriotes militaires et leurs familles en donnant des conseils concernant toutes maladies contagieuses comme actuellement dans le cas du Covid-19 par exemple. Je m’assure que l’endroit où le navire va nous est sécurisé sur le plan sanitaire et met en place des séances de vaccination contre certaines maladies. Le succès de nos missions dépend de la santé des soldats qui me sont confiés et si mon boulot est bien fait, nos missions le seront aussi.

La médecine préventive est donc la branche de la médecine qui consiste à faire des suggestions aux gens sur tout ce qui touche leur santé immédiate. Diététique, hygiène de vie y compris activités physiques, configuration du lieu de travail et de vie, prévention des comportements à risque, médication et dépistage de maladies, tout y passe.

Loto Visa et armée américaine

Huit lettres et deux mots, c’est tout ce qui a révolutionné ma vie. Tout a changé dès le moment où j’ai reçu la confirmation que j’étais sélectionné pour recevoir possiblement un des 50 000 visas américains mis en jeu chaque année dans le cadre du programme Diversity Visa. Il faut dire que j’ai quitté le Togo avec l’espoir de continuer mes études en chaudronnerie. Je me suis donc réinscris dans un collège technique pour mettre à niveau mon Bac togolais avec les exigences américaines et j’ai reçu trois certificats en soudure.

Ici, Lalene (droite) et l’équipe médicale du bâtiment effectuent une simulation d’opération chirurgicale (U.S. Navy photo by Mass Communication SpecialisT Seaman Connor Foy/Released)

Mais l’école aux États-Unis étant chère, deux doyens de l’Association des Togolais au Colorado, Jules Agboglo et Dossa Williams un ancien combattant de l’armée américaine m’ont conseillé de joindre l’armée. Après un temps de réflexion, j’ai accepté le challenge après avoir fait des recherches sur les difficultés et avantages de la vie militaire. Le processus a été très facile et rapide mais il n’y avait pas de poste libre de chaudronnier militaire.

J’ai alors opté pour l’assistance médicale que j’ai apprise pendant deux ans, avant de décider de rester dans ce domaine médical avec des études approfondies sur la santé publique pendant les années qui ont suivi ma formation initiale. C’est encore un des grands avantages de l’éducation aux USA. Vous pouvez apprendre un autre métier loin de ce que vous visez et le faire vite et bien. Aujourd’hui, grâce aux bénéfices offerts par l’armée j’ai pu continuer les études où j’ai reçu ma licence en santé publique.

USS Hershel “Woody” Williams

C’est le nom du navire sur lequel j’exerce actuellement. Il s’agit d’une base navale expéditionnaire de la Navy. Il porte le nom d’un vétéran américain qui a reçu The Medal of Honor, la plus haute décoration de l’armée américaine pour son héroïsme au-delà de l’appel du devoir pendant la bataille d’Iwo Jima, un des épisodes de la Seconde Guerre mondiale.

Plus récemment, le Hershel “Woody” Williams a rejoint une manœuvre de l’U.S. Naval Forces Europe-Africa, l’OTAN et des pays partenaires africains dont le Togo pour l’exercice NEMO 2020 dirigé par la France du 5 au 9 octobre au large des côtes africaines. Cet exercice s’est focalisé sur des questions maritimes importantes telles que la lutte contre la pêche illégale, la piraterie, le trafic de drogue, la pollution et le sauvetage en mer.

Une autre vision du monde

Personnellement, les bénéfices de la vie militaire américaine surpassent ses difficultés. Les études dans l’armée américaine sont gratuites, si vous choisissez d’étudier bien entendu. Vous aurez la chance de voyager gratuitement de pays en pays, de villes en villes avec des logements gratuits. Mais vous aurez aussi à laisser votre famille pour aller en mission pour des mois, certaines missions étant parfois critiques mais c’est avec fierté que les militaires américains répondent à l’appel de protéger leurs concitoyens et leur pays, et d’aider leurs amis à travers le monde.

Le Hershel “Woody” Williams au large de l’Afrique (U.S. Marine Corps photo by Sgt. Megan Roses/Released)

Le soucis d’être éloigné de sa famille et la nostalgie de la maison sont des difficultés que nous rencontrons souvent et cela n’est pas facile. Mais joindre l’armée m’a donné une autre vue du monde. J’ai l’occasion de rencontrer des milliers de citoyens du monde et apprendre des cultures dont je ne connaissais même pas l’existence.  J’ai même eu la chance d’y retrouver des amis avec qui j’ai grandi au Togo. Être dans l’armée m’a fait prendre conscience de l’importance des valeurs humaines comme le service, la communion, l’amour, la solidarité, l’espoir, l’engagement et autres.

A mes frères et sœurs togolais, je dirais que la patience est la clé de la réussite. Je n’ai jamais rêvé être là où je suis aujourd’hui mais me voici. Ce n’est pas le sommet du monde mais j’ai pris le taureau par les cornes en joignant l’armée américaine. Il n’y a pas de sot métier mais chacun doit viser un travail qu’il aime et qui lui apporte réconfort moral et matériel. Et surtout, être prêt à changer de filière dès que vous le sentez. Nos rêves peuvent changer à n’importe quel moment, et quand ça arrive, ne paniquez pas, ne perdez pas le temps non plus, car rien n’est facile dans la vie.

Vue large du navire (U.S. Marine Corps photo by Sgt. Megan Roses/Released)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Kossi

Bel témoignage de votre part,j’aimerais savoir si une personne seropositive peut elle immigrer par le biais de la loterie américaine aux usa et joindre l’armée américaine ?

BARIGUE Yimpape

Très inspirant et touchant

AKPATON

J’ai vraiment Aimé ton histoire et je crois que tout le monde qui lira ça va forcément tiré conseils. Merci mon frère stay bless.

Articles liés

4
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x