Edoh Soncy, un YALI à fond dans le service communautaire

Je suis Edoh Soncy, Co fondateur de l’association TogoL’aime, Alumni du CRL Yali Dakar 2017 et j’ai le plaisir et l’honneur de vous présenter mon association qui est en même temps mon projet Yali !

Mon association forme, aide les jeunes à entreprendre dans les métiers de la construction. Notre objectif est non seulement de donner des compétences techniques de meilleures qualités aux jeunes, mais aussi leur assurer un emploi durable dans les métiers de la construction (en se démarquant) en faisant la différence sur le terrain. Ces jeunes sont âgés de 15 à 35 ans, avec ou sans qualifications.

Ces jeunes sont recrutés, soit comme patron pour des cours de remise à niveau, soit comme un apprenti n’ayant aucune qualification. Ils sont ensuite mis en groupe selon le corps de métier choisi (maçonnerie, menuiserie bois, ferraillage, soudure, électricité bâtiment, plomberie, peintre bâtiment…) pour le passage des séances théoriques et pratiques sur le terrain.

Quelques pensionnaires de l’association en pleine session technique sur l’électricité

Avec l’aide du professeur Luc Walter de l’Atheneum Liedekerke, une école de formation professionnelle en Belgique, également Co fondateur de l’association, nous dispensons des cours en ligne (par vidéo conférence) et en présentiel avec des supports de cours qui répondent aux normes d’enseignement européen !

Nous débutons nos cours toujours par la sécurité sur le lieu de travail, outillant ainsi les futurs entrepreneurs dans les métiers de la construction à la notion importante de « Safety », car témoin moi-même de nombreux accidents sur les chantiers durant mes jobs de congés et de vacances.

Toujours dans le souci d’inculquer la notion de « servir les autres » à nos jeunes apprenants, nous avons bouleversé les séances pratiques qui se font traditionnellement sur les chantiers moyennant des paiements, par une stratégie qui permet non seulement aux jeunes d’apprendre mais surtout de « rendre service » à leur communauté.

Walter (ext gauche) et Soncy (assis) avec l’équipe technique sur chantier

Que ce soit en plomberie, en électricité, ou en soudure…nous détectons des infrastructures telles que les écoles, les orphelinats, les dispensaires et autres qui ont besoin d’être réhabilité et nous levons les fonds pour la réhabilitation gratuite de ces infrastructures.

Je peux citer en exemple ici, la fabrication d’un incinérateur par nos soudeurs pour le dispensaire de Dévego, évitant aux enfants de se blesser avec des aiguilles et autres matériaux souillés, le placement d’un WC par nos plombiers en remplacement d’un vidoir également à la maternité de Dévego, ce qui contribue à aider les femmes enceinte à mettre au monde leurs bébés dans de meilleures conditions.

Également nos électriciens étaient au secours de l’état civil d’Adamavo qui ne disposait pas de raccordement électrique, quittant souvent leur bureau tôt l’après-midi lorsque la seule lumière du soleil se dissipe. Ceci pour leur apporter la lumière pour bien remplir les déclarations de naissance des enfants.

Devant l’incinérateur avant finition et livraison au dispensaire de Dévégo

Après de tels succès auprès de la population de notre manière de travailler, je me suis demandé pourquoi ne pas relever le défi, celui de doter le village d’Avepozo d’un centre médico-social, un projet que je pilotais avec le chef du village en 2010 et qui avait avorté faute du non-retour des partenaires financiers à qui j’avais soumis le projet.

Après la réussite des patrons qui suivent des cours de remise à niveau aux différents examens officiels, nous nous sommes engagés à relever ce défi majeur, celui de construire un centre médico-social a Avepozo. Avec nos patrons au-devant, nous avons construit le centre depuis sa fondation jusqu’à son équipement, permettant à nos apprentis et patrons d’expérimenter la cohabitation entre différents corps de métiers sur un chantier de construction. Et voilà le résultat devant vous !!!

Le centre médico-social à Avepozo

Cela fait plus de 50 ans que Avepozo rêve d’avoir son centre de santé selon les autorités traditionnelles ! C’est chose faite avec la contribution financière de nos partenaires belges et de généreux donateurs qui ont cru à nous les jeunes !

L’ambassade des Etats Unis ne reste pas insensible à ce magnifique projet « Made by TogoL’aime ». C’est à travers ma formation du programme Yali de Dakar de 2017 que j’ai pu acquérir les compétences techniques nécessaires.

Cela m’a permis aussi de bénéficier de l’ambassade des Etats Unis une subvention de 3720 dollars pour l’achat des équipements de laboratoire pour le centre médico-social que nous avons construit et équipé (notons que les beaux meubles et bureaux ont été faits par nos patrons menuisiers)

Le 4 décembre dernier, j’ai été élu par la communauté d’Avepozo, président du Comité de Gestion Administrative, Financière et Comptable dénommé « COGES ». Il a pour mission de veiller à une accessibilité de tous à des soins et services de qualité et promouvoir la pleine participation de la communauté aux activités des services de santé.

Le COGES contribue aussi au fonctionnement efficace de la formation sanitaire selon le décret interministériel portant création, attributions et fonctionnement des comités de gestions des dispensaire du 17 novembre 2015. Un autre défi que je vais relever avec les compétences acquises du programme Yali.

Présentation de la confirmation de sélection pour recevoir près de 4000 dollars de l’ambassade des USA au Togo

Ce qui me motive à continuer dans ce sens, c’est-à-dire rendre service à ma communauté, c’est le changement que mes initiatives apportent dans la vie de nombreux jeunes sans espoir, le changement que ça apporte dans la vie de la population de ma communauté, surtout avec la construction du centre médico-social, les femmes et les enfants ne feront plus de longues distances avant de se faire soigner.

Mon conseil : Dire à mes frères et sœurs de ne « Jamais Abandonner », et toujours « Oser ».

« Avec une Volonté sincère, le Don de soi, les Actions planifiées se concrétisent si nous continuons par Oser et n’Abandonnons Jamais »tel est mon mot de fin !!!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
2.8 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ourondou

Félicitations mon frère et bonne continuation un plaisir de lire l’article c’est le mot ça “oser” et merci à l’embassade des États-Unis de soutenir de telles initiatives. Chapeau

AGHEY Carole

Félicitations mon frère. Le meilleur reste à venir. Bon courage à toi!

AMEWOU Koffivi Sylvain

Félicitation mon frère Kalakala Edoh SONCY, du courage pour la suite

Articles liés

3
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x